ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT EN CLIQUANT ICI

dimanche 26 janvier 2014

S€PA compliqué, alors pourquoi ces alertes ?

Par Philippe COIFFARD (25/01/2014)

Cette semaine j'ai reçu diverses alertes qui toutes ont trait au même sujet : les mauvais payeurs.
C'est si facile dans cette mutation de l'industrie des paiements de prétendre en s'excusant plus bas que terre, que la norme S€PA fait tant de misères qu'il est impossible de régler pour les raisons les plus variées : l'imagination, dans ce genre de situation, est sans frontières.

Je ne vous citerais que deux parmi plus d'une dizaine de ces messages reçus :
  • Et bien nous voilà soulagé ! tout arrive à se régler… notre banque avait du mal à faire ce virement…pourtant c’était pas au bout du monde !!!
  • Depuis le passage norme SEPA, nos virements restent en attente de validation : ils ne partent pas.

Le problème dure et devrait être résolu… mais je ne sais pas quand.
Si cela ne se règle pas rapidement, je devrais vous établir un chèque, je n’aurai  pas d’autres solutions.

Fautes d'orthographe incluses ! Ça fait plus vrai.

Quelque part, il est rassurant de constater que les paiements ne peuvent pas connaître une "éjaculation précoce" et restent sous le contrôle de donneurs d'ordre légitimement autorisés à les émettre. S'en prendre au(x) banque(s) est tout aussi peu avisé pour qui a suivi un tant soit peu l'avènement du S€PA et de son virement, le S€PA Credit Transfer, lancé en Europe depuis le 28 janvier 2008.
Je veux bien reconnaître les défauts et les errements de la communauté nationale bancaire, et m'en suis fait souvent l'apôtre ; je continuerais à les dénoncer. Encore faut-il raison garder et rendre à César ce qui lui appartient en n'accusant pas les unes de ses propres petites malhonnêtetés.
Le S€PA Credit Transfer est un moyen de paiement sur, pérenne et fiable dont l'exigibilité court sur un jour ouvré, soit aussi ou plus rapide que le crédit en compte des paiements par carte, puisque celui-ci est soumis au fait que le tenant d'un TPE pense à le déposer sur son sabot. La directive des services de paiements a imposé que le paiement soit porté au crédit du compte du bénéficiaire au plus tard le jour ouvré suivant l'acceptation par la banque de l'émetteur de son ordre de virement. Le S€PA Credit Transfer a été le premier moyen de paiements S€PA à être mis en oeuvre par toutes les banques européennes. Et toutes les banques, dès lors, ont développé des services Web EDI, permettant la saisie unitaire ou en petit nombre d'ordres de virements S€PA...
Alors, messieurs les mauvais payeurs, arrêtez votre mauvaise foi et migrez sans plus tarder au S€PA... Vous êtes satisfaits des prestations de vos fournisseurs, rendez leur la pareille.
D'avance merci

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Messages les plus consultés