ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT EN CLIQUANT ICI

vendredi 30 septembre 2011

ADP dresse un premier bilan positif du passage à la norme SEPA

Communiqué de presse (29 septembre 2011)
 
ADP, spécialiste des services pour la gestion de la Paie et des Ressources Humaines, a accompagné à ce jour 85% de ses clients dans le passage à la norme SEPA et dresse un premier bilan positif de cette migration.

Le projet SEPA en quelques mots

La norme SEPA (Single Euro Payments Area) vise à normaliser les transferts financiers en euro (virements, prélèvements, paiements par cartes bancaires…) entre 32 pays membres* afin qu'un paiement transfrontalier soit traité avec la même rapidité, la même sécurité et dans les mêmes conditions qu'un paiement domestique.
Toute entreprise est concernée par le passage vers SEPA à chaque opération de virement qu'elle effectue (achats, salaires, impôts, cotisations sociales, etc.), en utilisant les coordonnées bancaires de l'un de ses partenaires.
Cette migration est un tournant important également dans le domaine du SIRH puisque toutes les actions qui font l'objet de virements bancaires (paie, cotisations sociales, participation, intéressement…), sont concernées par la norme SEPA.

Une migration complexe anticipée et gérée par une équipe dédiée

Dés 2009, ADP a mesuré l'importance et la complexité de cette migration pour ses clients. Le Groupe a mis en place une équipe dédiée composée d'une trentaine d'experts qui a travaillé en étroite collaboration avec le Comité SEPA et les banques sur le développement des nouveaux processus de virement. Objectif : effectuer les changements en toute sérénité !
ADP a proposé dés 2010 une prestation d'accompagnement pointue pour aider les entreprises clientes à migrer à la norme SEPA. Cette prestation prend en charge la migration complète du SIRH de l'entreprise, allant de l'audit, en passant par la mise à jour du système d'information jusqu'au basculement vers le virement à la nouvelle norme européenne. Cet accompagnement est complété par des formations qui permettent de mieux comprendre et d'appliquer la norme SEPA.

Un premier bilan positif et des clients satisfaits

Aujourd'hui, le bilan est très positif. 85% des clients d'ADP sont passés avec succès à la nouvelle norme SEPA, et les 15% restant le seront d'ici fin décembre 2011. Les objectifs initiaux de migrer 95% des clients en 15 mois sont donc atteints.
« Je pense vraiment que la clé de la réussite de ce projet est d'avoir parfaitement saisi les enjeux et la complexité de cette nouvelle norme, mais aussi d'avoir anticipé et mis en place les ressources nécessaires pour accompagner nos clients. Nous recevons d'ailleurs de nombreux e-mails de satisfaction ! » explique Françoise Breux, Responsable Marketing du projet SEPA chez ADP.
Jean-Baptiste de Clermont-Tonnerre, Responsable SIRH de MERSEN exprime son point de vue sur la gestion de ce projet : « Globalement, j'ai été très satisfait de la prestation d'ADP. Ils ont mis à notre disposition une équipe dédiée, composée d'un ingénieur et d'un technicien très compétents. Ils nous ont bien sensibilisés, et nous ont accompagnés tant sur le plan fonctionnel que technique ».
Pour en savoir plus sur le témoignage de MERSEN, cliquez ici
* 32 pays : soit 27 pays de l'Union Européenne et l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et Monaco.
A propos d'ADP
ADP est le spécialiste des services pour la gestion de la Paie et des Ressources Humaines.
ADP prend en charge tout ou partie des tâches du département des Ressources Humaines des entreprises. Ses offres de services couvrent les domaines de la gestion de la paie et du personnel, de la gestion des temps et des activités, de la formation professionnelle, de la gestion des compétences, du reporting social et du décisionnel RH. Fort de plus de 35 ans d'expertise métier en France, ADP accompagne les entreprises au quotidien dans l'application des bonnes pratiques RH : de l'exploitation à l'assistance fonctionnelle en passant par le suivi légal. ADP propose des prestations d'audit, de conseil, de formation et de conduite du changement, garantissant à ses clients le succès de leurs projets. ADP s'adresse à des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d'activité, quelle que soit leur implantation, locale, nationale ou internationale.
En France, le Groupe compte 2 100 personnes réparties dans 11 sites régionaux pour servir 9 200 clients, représentant 2,5 millions de salariés.
En Europe, le groupe compte 6 000 personnes dans 32 pays, pour servir 20 000 clients, représentant 9 millions de salariés.
Pour plus d'informations : www.fr.adp.com
Contacts presse :
Service de presse ADP
Marina Réchou/Mélanie Japaud
Tél. : +33 (0) 1 44 82 45 52
Email : marina.rechou@consultants.publicis.fr
ADP France
Laurence Rousselot
Tél. : +33 (0) 1 55 63 59 59
Email : laurence.rousselot@fr.adp.com

mardi 27 septembre 2011

SDD : EDF a expérimenté la signature de mandat électronique

EDF a mené cet été un pilote sur la région Lyonnaise pour expérimenter la signature de mandat de prélèvement électronique SEPA à l'aide d'un code transmis par SMS.

Lire l'article dans L'Agefi

SEPA End Dates : L'UE examine le règlement SEPA

Le règlement SEPA est en cours d'examen par le législateur de l'UE. Les dates butoir pourraient être 2013 pour le virement (SCT) et 2014 pour le prelevement (SDD) ou 2014 pour le SCT et le SDD. Rien n'est encore joué.

Ces dates butoirs (end dates) fixeront la fin de la période transitoire et donc la disparition des instruments nationaux de virement et de prélèvement au profit des schémas unifiés pour la zone euro qui regroupe 32 pays.

Source : Compte Twitter SEPA de l'European Payments Council (EPC) : @EPC_SEPA

lundi 26 septembre 2011

Entente: l'Union Européenne ouvre une enquête sur les paiements électroniques

Source : L'Express.fr

BRUXELLES - La Commission européenne a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête en matière d'ententes et d'abus de position dominante sur les paiements électroniques en Europe, craignant un verrouillage de ce marché et l'exclusion de nouveaux acteurs (...)


Lire l'article dans L'Express.fr

SWIFT annonce une remise de 16 % sur le service de messagerie 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les efforts menés sur la gestion des coûts permettent d’offrir une remise de fin d’année aux utilisateurs SWIFT

Sibos, Toronto, 21 Septembre 2011 – SWIFT, fournisseur mondial de services de messagerie financière sécurisée partagés par plus de 9 700 entreprises et institutions financières à travers 209 pays, a annoncé une remise de 16 % sur l’utilisation de la messagerie SWIFT en 2011.

Cette nouvelle remise représente environ 52 millions d’euros qui seront remboursés aux utilisateurs SWIFT en janvier 2012.

Cette prime vient s’ajouter à la réduction de 20 % sur le prix des messages FIN qui avait pris effet le 1er janvier 2011, représentant ainsi l’une des plus importantes baisses de prix accordées à la communauté SWIFT, et permettant une économie annuelle récurrente de 70 millions d’euros. Ces réductions de prix sont le résultat du succès du programme de restructuration des coûts initié en 2009 et de l’effort continu mené sur la gestion des coûts.

S’adressant à la communauté SWIFT lors de SIBOS, conférence annuelle organisée par SWIFT, Yawar Shah, Président du conseil d'administration de SWIFT commente : « La remise de 16 % ajoutée à la réduction des prix de 20 % démontre que les compétences et les efforts continus de SWIFT profitent directement à ses clients ».

Lázaro Campos, Président du comité exécutif de SWIFT ajoute : « Conformément à notre stratégie SWIFT2015, nous sommes résolument engagés à réduire les coûts de SWIFT pour nos clients et cette remise en est un excellent exemple ».

À propos de SWIFT

SWIFT est une société coopérative qui permet aux membres de son réseau d’échanger des informations financières standardisées et automatiques de manière sure et fiable, et, dès lors, de réduire les coûts, de limiter les risques opérationnels et de supprimer des processus opérationnels inefficaces. Plus de 9500 organismes bancaires, établissements financiers, institutions et entreprises dans 209 pays bénéficient des produits et services et de l’expertise de SWIFT et de sa plateforme de communication sécurisée unique au monde. SWIFT assure l'échange sécurisé de données propriétaires en garantissant confidentialité et intégrité. SWIFT facilite également le rapprochement des acteurs de la communauté financière pour élaborer ensemble des pratiques de marché, définir des standards et envisager des solutions aux questions d’intérêt commun. En utilisant SWIFT, les clients peuvent générer de nouvelles possibilités d'affaires et un nouveau flux de revenus. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur swift.com

Prélèvement SEPA : "Il est encore temps de faire demi-tour"

Dans un billet publié sur son blog dans la communauté Finextra et intitulé "Still time for U-turn" (24/09/2011), l'expert Finlandais Bo Harald considère que "le SDD est un grand pas dans la mauvaise direction" et se demande pourquoi au lieu de persister dans ce complexe et couteux schéma du prélèvement SDD (SEPA Direct Debit) n'intègre-t-on pas tout simplement le prélèvement dans la facture électronique. Et Monsieur Harald détaille le fonctionnement sur un cas concret. A la clef, un coût moindre pour le consommateur.

Lire l'article dans Finextra

Utopiste ? Futuriste ? Réaliste ? Ou simpliste ? A vos commentaires...

mercredi 21 septembre 2011

Migration EBICS ==> Report

Source : Blog d'Infoclip

Initialement prévu pour le 30 septembre 2011, l’arrêt d’ETEBAC est reporté au 30 juin 2012. Cependant, le Comité Français d’Organisation et de Normalisation Bancaires (CFONB) préconise l’arrêt définitif d’ETEBAC 5 à fin 2011 (avec la fin de la personnalisation des cartes fixée au 30 septembre 2011 et la gestion des preuves assurée jusqu’à fin décembre 2011).

Concernant ETEBAC 3, l’arrêt sera définitif au plus tard le 30 juin 2012, selon la communauté bancaire.

mardi 20 septembre 2011

SEPA : Les banques sceptiques sur le respect de l'échéance de 2014

La fameuse date butoir ou "end date" proposée pour 2014 par la Commission Européenne pour la migration des instruments de paiement européens vers le programme SEPA semblait utopique à des représentants de banques européennes réunies à l'occasion du congres annuel de la coopérative SWIFT.

Au-delà de l'implémentation des standards ISO 20022, c'est le modèle économique des banques qui est à revoir, d'autant plus avec la concurrence croissante des établissements non financiers. Les banques doivent trouver des sources de revenus pour remplacer la baisse des coûts induite par la standardisation des produits.

Était également dénoncée la modification du schéma des prélèvements dont les nouvelles guidelines pourraient faire dérailler les efforts d'implémentation.

Les banquiers devraient toutefois être stimulés par le fait que le concept de SEPA est sur le point d'être repris en-dehors de l'Europe.

Source : Article sur Finextra

lundi 19 septembre 2011

Migration protocolaire & SEPA : la rentrée s’annonce studieuse

Source : sage

Échéances « Migrations » : à noter sur vos tablettes

Pas de trêve estivale pour l’actualité des migrations, avec l’annonce en juillet dernier par Orange Business Services du report de la fermeture technique du réseau X25, support du protocole ETEBAC. Initialement prévu pour le 30 septembre 2011, l’arrêt d’ETEBAC est ainsi reporté au 30 juin 2012. Cependant, le Comité Français d’Organisation et de Normalisation Bancaires (CFONB) préconise l’arrêt définitif d’ETEBAC 5 à (...)

Lire la suite sue le site de sage

dimanche 18 septembre 2011

Protocoles bancaires : ETEBAC en sursis, EBICS et SEPA dans le viseur…

Source : Performance Financière

Annoncé depuis des années pour la fin septembre 2011, l’arrêt d’ETEBAC (V3 et V5) pour les échanges entre les entreprises et leurs banques, est finalement reporté de plusieurs mois par Orange Business Services. Voilà qui donne un peu d’air aux (trop) nombreuses entreprises qui n’avaient pas commencé leur migration vers EBICS et préparé la suite, c’est à dire SEPA. Et pourrait bien les inciter à choisir les solutions d’hébergement SaaS qui leur permettront, entre autres, de rattraper leur retard (...)

Lire la suite dans Performance Financière

vendredi 16 septembre 2011

Un an après son lancement, la solution de signature électronique 3SKey poursuit son développement rapide

COMMUNIQUE DE PRESSE

Grâce à un déploiement réussi en Europe, la solution de signature personnelle est promise à un développement mondial
 
Bruxelles, le 15 Septembre 2011 – SWIFT, fournisseur mondial de messageries financières sécurisées au service de 9 700 entreprises et institutions financières à travers 209 pays, annonce qu’un an après son lancement en Europe, la solution de signature personnelle 3SKey (SWIFT Secure Signature Key) est déjà sur le point de se déployer au niveau mondial. Grâce aux premières applications réussies en France, le nombre de banques internationales proposant 3SKey ne cesse d’augmenter, et avec elles le nombre d’utilisateurs.
 
Aujourd’hui, avec 18 groupes bancaires utilisateurs, plus de 17 000 tokens 3SKey ont été distribués. Près de 35 fournisseurs d’application ont intégré 3SKey à leurs solutions.
 
3SKey est une solution de signature personnelle simplifiée pour les entreprises et les institutions financières. 3SKey sécurise les échanges d’informations avec les banques et permet aux trésoriers d’entreprise de gérer leurs relations avec différentes banques par le biais d’une signature personnelle unique, interopérable sur tout type de réseau. Cette solution permet d’éliminer la complexité de la gestion d’un nombre toujours croissant de certificats et de mots de passe requis pour l’administration de comptes différents auprès d’institutions financières multiples.
 
John Colleemallay, Directeur Trésorerie et Financement de Groupe pour Dassault Systèmes, confirme la valeur ajoutée de la solution : « 3SKey offre de nombreux avantages pour un groupe international tel que Dassault Systèmes. Actuellement, nous utilisons cette solution de signature quotidiennement pour sécuriser le flux de crédits ISO 20022 XML avec nos banques partenaires en France. Pour profiter davantage de ce gain d’efficacité, nous allons étendre l’usage de 3SKey à nos banques et filiales à travers le monde dans les mois à venir ».

De nombreuses banques internationales proposent 3SKey à leurs clients entreprises à travers le monde. Charles Henry Dubarry de Lasalle, Directeur Global Direct Channels, HSBC, commente : « Une simple installation permet de déployer le système de signature 3SKey pour une utilisation avec HSBC et des établissements bancaires partenaires. En tant que banque internationale majeure, nous déployons le système d’authentification 3SKey dans les 80 pays où HSBC propose une offre de cash management ».
 
« Grâce à la signature personnelle unique, les entreprises et les banques n’ont plus à investir dans de multiples infrastructures propriétaires, » ajoute Luc Meurant, Directeur des marchés Banque, Supply Chain et Entreprises de SWIFT. « La forte adhésion à 3SKey s’explique par les gains en efficacité et en productivité qu’elle permet tout en réduisant les risques opérationnels ».
 
Une démonstration de 3SKey sera présentée sur le stand SWIFT lors de la conférence SIBOS qui se déroulera à Toronto à partir du 19 septembre. Le mardi 20 septembre, les banques, entreprises et fournisseurs d’applications utilisateurs partageront leur expérience d’utilisation de 3Skey, dans l’auditorium SWIFT.
 
 
À propos de SWIFT
SWIFT est une société coopérative qui permet aux membres de son réseau d’échanger des informations financières standardisées et automatiques de manière sure et fiable, et, dès lors, de réduire les coûts, de limiter les risques opérationnels et de supprimer des processus opérationnels inefficaces. Plus de 9500 organismes bancaires, établissements financiers, institutions et entreprises dans 209 pays bénéficient des produits et services et de l’expertise de SWIFT et de sa plateforme de communication sécurisée unique au monde. SWIFT assure l'échange sécurisé de données propriétaires en garantissant confidentialité et intégrité. SWIFT facilite également le rapprochement des acteurs de la communauté financière pour élaborer ensemble des pratiques de marché, définir des standards et envisager des solutions aux questions d’intérêt commun. En utilisant SWIFT, les clients peuvent générer de nouvelles possibilités d'affaires et un nouveau flux de revenus. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur swift.com.
 
 
Contact SWIFT :
M. Eugenia Forcat
Head of Corporate Communications, SWIFT
 +32 2 655 3377
 maria-eugenia.forcat@swift.com
 
Contact presse France :
Fleishman-Hillard Paris
Justine Gilles
 +33 (0)1 70 69 04 13
 justine.gilles@fleishmaneurope.com

jeudi 8 septembre 2011

Le passage au prélèvement Sepa stimule l'innovation

Source : Les Echos

Le prélèvement bancaire tel qu'il existe en France ne devrait plus avoir droit de cité dans dix-huit mois. Le Parlement européen devrait fixer (...)

Lire l'article dans Les Echos

Logica - Une étude montre que SEPA et la Directive des Services de Paiement progressent, mais alerte sur la gestion des risques de liquidité

Communiqué de presse

Publié le 08 septembre 2011


L’étude menée par le Financial Services Club et Logica démontre que les risques de liquidité représentent une menace majeure pour le futur et appellent à une gestion plus rigoureuse et standardisée.

Le Financial Services Club et Logica dévoilent aujourd’hui les résultats de leur étude sur l’état des lieux autour des Paiements Européens et de la mise en place de la Directive des Services de Paiement (PSD – Payment Services Directive) et du projet SEPA (Single Euro Payments Area). Le rapport se base sur un sondage mené auprès de plus de 360 acteurs internationaux (banquiers, consultants et fournisseurs de technologies), et couvre cinq domaines clés : le développement de l’Union Européenne, l’impact de la PSD et de SEPA, les relations entre les banques et les entreprises, et les risques de liquidité.

L’étude révèle que les deux tiers des institutions bancaires considèrent qu’un espace unifié de paiements est critique ou très important pour l’avenir de l’Europe. S’agissant de la PSD, 50% des personnes interrogées considèrent qu’elle est un succès – soit 15% de plus qu’en 2010. Concernant SEPA, la même question ne génère pas des résultats aussi positifs : seuls 30% considèrent qu’il est une réussite. Les banques sont également légèrement plus optimistes concernant les progrès de SEPA, 70% d’entre elles considérant que l’objectif du projet SEPA sera atteint d’ici à 2017, contre 68% l’année dernière.

Un point clé mis en exergue par l’étude de Logica et du FS Club est l’inquiétude à propos de la gestion des risques de liquidité. Tandis que 73% des banques interrogées connaissent leur exposition financière en cas de problème de liquidité, seules 39% sont en mesure de le faire avec une technologie ad hoc, dont 17% en temps réel.

Chris Skinner, fondateur du Financial Services Club, commente : « C’est la troisième année que nous menons notre enquête, et il est intéressant de constater le changement de point de vue sur les paiements européens. En 2009, les préoccupations des professionnels interrogés étaient liées à la mise en place de la PSD. En 2010, une certaine désillusion était mise en avant par rapport à la PSD et à SEPA. Aujourd’hui, il est clair que deux ans après la transposition de SEPA et la PSD, les professionnels des paiements européens acceptent et s’adaptent progressivement aux nouvelles procédures de paiements. Toutefois, de nouveaux challenges voient le jour concernant les paiements des entreprises et la gestion des risques de liquidité. »


Nick Ford, responsable de l’activité de conseil paiement pour le Groupe Logica, ajoute : « Les nouvelles réglementations nécessitent l’analyse et l’affectation des liquidités – ainsi que la gestion des risques associés – sur les activités qui génèrent une demande de liquidité. Il est par conséquent essentiel que le coût des liquidités soit défini pour chaque élément du business plan d’une banque, notamment en matière de gestion de la gouvernance, de la stratégie, du capital et des liquidités. La combinaison des réglementations croissantes et du fait que beaucoup de banques internationales ne possèdent pas les outils informatiques adaptés explique facilement pourquoi il s’agit d’une préoccupation pour les professionnels interrogés. »

Sept personnes interrogées sur dix pensent que SEPA a eu un impact positif sur les processus de paiement d’entreprise à banque. 81% déclarent que les solutions technologiques répondent à leurs besoins, bien que notant majoritairement que ces outils pourraient être améliorés.
Nick Ford poursuit : « SEPA dans son ensemble peut améliorer l’efficacité des procédures de paiement des entreprises et il est rassurant de voir que l’étude montre qu’il est considéré à terme comme une initiative positive. Les entreprises vont adopter une vision à plus long terme pour identifier la bonne manière de tirer les bénéfices métier de SEPA. »

A propos de l’enquête
L’enquête a été menée entre juillet et août 2011, auprès de 360 participants dans 44 pays. Le groupe de participants le plus important est celui du monde bancaire, qui représente plus d’un tiers des personnes interrogées. Les consultants et les fournisseurs de technologie constituent les groupes suivants les plus importants, représentant également plus d’un tiers des répondants. Quasiment trois participants sur dix (27%) se décrivent comme « middle management », tandis que 40% font partie du management senior (ou C-level) et un sur quatre (26%) est « consultant » ou « conseiller ». L’étude complète est disponible sur demande.
Logica et le FS Club organisent un webinar gratuit sur GT News le 12 septembre à 15h00 (BST) / 16h00 (CEST) / 10h00 (EDT). Pour vous inscrire : http://bit.ly/rjN4h9

A propos du Financial Services Club
Le Financial Services Club est un service unique s’adressant aux dirigeants et aux managers des banques, compagnies d’assurance, entreprises technologiques, cabinets de conseil, … en fait, toute entreprise souhaitant comprendre et assimiler le futur environnement opérationnel des marchés des services financiers. Basé à Londres et représenté en Angleterre, Irlande, Europe Centrale et Europe de l’Est, le club se réunit quinze fois par an avec des intervenants sélectionnés pour prendre en compte tous les aspects du marché, depuis les professionnels jusqu’aux législateurs et analystes.


Pour plus d’information : http://fsclub.co.uk ; pour suivre les activités du club, inscrivez-vous sur notre blog : http://thefinanser.com

A propos de Logica
Logica est l’entreprise du service en business et technologie. Elle réunit 41 000 collaborateurs. Elle propose conseil en management, intégration de technologies et externalisation à ses clients du monde entier, dont les plus grandes entreprises en Europe. Logica crée de la valeur pour ses clients en intégrant avec succès les hommes, les enjeux business et les technologies. Elle s’engage dans des collaborations à long terme et exploite ses savoirs pour répondre de façon innovante aux besoins de ses clients. Logica est coté à la Bourse de Londres et d’Amsterdam (LSE : LOG ; Euronext : LOG). Pour plus d’information : www.logica.com

Pour en savoir plus sur Logica GPB : www.logica.com/we-work-in/financial-services/financial-services-products/
Contacts presse
Soundbite Communications
Aline Dubucq
Tel : 01 56 03 67 18
aline.dubucq@soundbitecommunications.fr
Service de presse Logica
Alexandra Kunysz
Tel: 01 57 87 47 02
alexandra.kunysz@logica.com

mardi 6 septembre 2011

Systèmes de paiement : les banques en perte de leadership ?

Par Louis Blatt dans Le Cercle Les Echos

L'arrivée de technologies innovantes et d'acteurs très compétitifs redistribue les cartes du secteur des systèmes de paiement...et modifie la donne pour les banques. Désormais concurrencées sur un secteur considéré jusqu'ici comme leur pré carré, celles-ci doivent s'engager dans de nouvelles stratégies de partenariats et d'innovation pour conserver leur place sur ce marché très prometteur (...)

Lire l'article dans Le Cercle Les Echos

lundi 5 septembre 2011

[video] Emission spéciale SEPA de Medef TV

Source : Medef TV
Emission spéciale SEPA par MEDEFtv Emission spéciale SEPA (Single Euro Paiement Area) , l'espace Unique de Paiement en Euros, animée par Gaël Pollès. A l'occasion de l'université d'été 2011 du MEDEF, Gaël Pollès reçoit Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, Ariane Obolensky, Directrice générale de la Fédération Bancaire Françaises, Stéphane Brousse président MEDEf PACA.

dimanche 4 septembre 2011

SWIFT crée un nouveau label "Ready for corporate access"

Source : Communauté des trésoriers d'entreprise

Ce nouveau label certifie les banques qui respectent des critères opérationnels (intégration, respect des standards) et commerciaux (expertise fonctionnelle, disponibilité) pour l’utilisation du canal SWIFTNet avec leurs clients Entreprises.

Les banques ainsi certifiées proposent à leurs clients Entreprises une véritable offre de connectivité sécurisée, standardisée et performante.

jeudi 1 septembre 2011

SPEIG/Colas : La migration ETEBAC/SEPA avec NEOFI Link

COMMUNIQUE DE PRESSE

Saint Denis, le 1er septembre 2011 : SPEIG, filiale informatique du groupe Colas, est entrée dans le processus de remplacement de son outil de communication bancaire et de migration de ses liaisons télématiques Etebac 3/EBICS T, mais également de transformation de 40 000 RIB en BIC/IBAN, et de changement de format de fichiers d'ordres de virement CFONB à XML 20022, requis pour le SCT.

Interview de Bruno Leonardi, Chef de Projet chez SPEIG (filiale informatique du groupe Colas) : « Grâce à NEOFI Link et NEOFI Banking, produits phare de NEOFI Solutions, 8 jours de prestations répartis sur 3 semaines ont suffit pour remplacer notre outil de communication bancaire et migrer sur Ebics T, sans changer les outils en place pour la paye (HR Access 40 000 bulletins de salaire), les notes de frais (Ulysse environ 1 500) et les virements expatriés, et ce dans un contexte bancaire relativement complexe : 8 banques, 300 comptes bancaires et environ 250 sociétés juridiques.

Par ailleurs, cela nous a permis de préparer la migration SEPA proprement dite, c'est-à-dire de passer du format CFONB au format XML 20022, sans développements supplémentaires coté ERP générant les fichiers de virements, et nous a également affranchis d'une montée de version de ces ERP.

L'ensemble a pu se faire dans des délais extrêmement courts, et nous a permis d'économiser en termes de coûts afférent à la migration, mais aussi d'anticiper la migration, sans impacter le processus en place, et d'être prêt pour le jour J.

Cette solution nous a également permis de traiter des flux sensibles dans la plus grande sécurité, de mettre en place avec NEOFI Link un système de reporting très efficace, et de customizer le processus comme on le souhaite.

Enfin, nous avons particulièrement apprécié l'accompagnement de qualité des équipes de NEOFI Solutions, très efficaces dans tous les domaines, dont la réactivité et la disponibilité sont incomparables. Tous nos problèmes ont été résolus dans des délais extrêmement courts, au plus tard dans la journée. Cela est rassurant car nous savons que nous pouvons compter sur eux.

Ce produit, que nous ne connaissions pas préalablement, nous a été présenté par la Direction Financière, et nous avons été immédiatement séduits non seulement par son ergonomie, sa flexibilité, son agilité et sa facilité de prise en main, mais aussi parce qu'il nous permettait de ne pas toucher à ce qui existait déjà et d'enclencher une migration en douceur. Toutes les fonctions recherchées étant déjà encapsulées, aucun développement externe n'étaient à prévoir, d'où une mise en place rapide et efficace.

NEOFI Link a permis également de répondre à notre souhait de résilier rapidement les lignes X25.»

Par ailleurs, la communauté des utilisateurs NEOFI Link permet de découvrir et réutiliser des processus effectués par d'autres entreprises utilisatrices, et de les adapter à ses propres besoins, ce qui représente un gain de temps et une économie considérables.

A propos de SPEIG/Colas :
SPEIG est la filiale informatique du groupe Colas, N° 1 du BTP en France, filiale du groupe Bouygues. Le groupe Colas est présent dans tous les métiers liés à la construction et l'entretien des routes et de toute autre forme d'infrastructures de transport (aérien, ferroviaire, maritime), d'aménagements urbains et de loisirs. Implanté sur tous les continents, dans une quarantaine de pays, à travers un réseau de plus de 800 établissements travaux et 1 400 unités de production de matériaux, Colas rassemble près de 70 000 collaborateurs, dont plus de la moitié environ hors de France métropolitaine, et réalise plus de 100 000 chantiers par an.
En 2010, le chiffre d'affaires consolidé de Colas a atteint 11,7 milliards d'euros et le résultat net (part du Groupe) 224 millions d'euros.

Pour plus d'informations sur le groupe Colas : www.colas.com

A propos de NEOFI Solutions :
NEOFI Solutions est un éditeur de logiciel spécialisé dans la problématique de la circulation des flux financiers des administrations, assurances, banques, caisses de retraite, institutions de prévoyance, entreprises internationales, entreprises nationales, mutuelles ou prestataire d'externalisation de service. Son offre NEOFI Link, progiciel d'interfaçage dédié aux utilisateurs fonctionnels, permet la construction et l'optimisation des processus métiers par un simple paramétrage. C'est une autre façon plus simple, plus économique et plus sûre de rendre vos applications interopérables avec votre environnement quotidien.


Pour plus d'information sur NEOFI Solutions : www.neofi-solutions.com

Messages les plus consultés